Vous êtes ici

Qui-suis je ?

Willy Fruchart dernier d’une tribu de  7 enfants , est né en banlieue parisienne. Il effectue des études d’ébénisterie, de dessin , et de stylisme de mode, qu’il abandonne pour se consacrer à sa première vocation, la peinture. Il s’est formé de manière autonome et autodidacte.

Il fonde le mouvement Rock’around the bunker en 1979.  (Fanzines, murs, performances, happenings).

Proche de la scène Punk –rock et du milieu alternatif  qui sont sa source d’inspiration, Il crée « Zone occupée » collectif  regroupant des artistes d’univers aussi différents que variés .  Privilégie  les expos collectives et militantes . Concerts, expos, marchés, festivals , usines, squatts, etc...

Rencontre avec le sculpteur François Melin , et Chomo à Achères la forêt, qui lui font découvrir les matériaux de récup.

Années 90 : Travaux avec les plasticiens  Hugues Péterelle , Gipé  «  Ateliers Recycl’Art »

Résident du C.A.E.S , ruche de Ris. Collaboration sonore et visuelle avec Exprimental Kelektrik ( Indus), Basta (Théatre),

Asphalte (Associatif rue) , Collectif  Zoo (expos , concerts et interventions).  C’est beau la rue mon gars !!!!

Création de l’association Volyart.

 

Willy pratique une peinture narrative ,brute  et colorée faites d’images de BD et,de rock.

 Artiste urbain proche Bad Painting, véritable touche à tout  il s’approprie des squatts, des lieux inexplorés et inexplorables .Electron libre du mouvement punk des années 70/ 80 , il en à gardé l’énergie pure, sans futur, sans codes.

 

J’utilise tous les supports , toutes  les couleurs .Un peintre c’est l’image d’un type dans son entier,sans contraintes ,sans fards, sans réticences, avec ses misères et ses beautés.

Je ne cherche pas les formes mais les fonctions, je travaille sur une ou plusieurs images, avec divers matériaux, ensuite observe la façon dont ils jouent entre eux .

J’œuvre au sol, de façon à m’approprier le support, vierge de tout dessins, de toutes ébauches, le fruit de la liberté. Tout travail artistique est héroique, depuis l’enfance, depuis le début,ou qu’il est commencé , le peintre est un perpétuel chercheur.

 

L’évidence primaire en art, c’est  le pouvoir qu’a l’œuvre de mettre l’âme humaine en vibration.

 

L’art quant à lui , offre des conditions de voyages mais sans jamais en dicter l’itinéraire. 

 

Télécharger la biographie